28 avril 2017

La Grande Expédition américaine de 1838-1842


Nathaniel Philbrick raconte les péripéties innombrables et singulières de la grande exploration scientifique menée par les États-Unis d’Amérique en 1838-1842. À juste titre, l’auteur intitule son livre À la conquête du Pacifique, cette entreprise ayant aussi des buts commerciaux et géopolitiques.

Le récit se lit comme un roman palpitant, de la préface à l’épilogue. Chacune des parties de l’ouvrage porte sur les évènements survenus dans une des régions parcourues par la flotte américaine : récapitulation des explorations antérieures et préparatifs de la nouvelle expédition; découverte et exploration de l’Antarctique; exploration des îles du Pacifique et du territoire riverain de l’Oregon; règlements de compte au retour sur le sol américain et legs laissé à la postérité.

Plusieurs cartes historiques accompagnent le récit, mais elles ne font pas l’objet d’une liste en fin d’ouvrage (pages):

Trajet de l’expédition d’exploration américaine 1838-1842 (16-17)
Première traversée vers le Sud / Février-Mars 1839 (135)
La Grande Mer du Sud (172-173)
L’Antarctique (211)
La terre de Wilkes (236-237)
Les îles Fidji (262-263)
Les îles Hawaii (315)
Le territoire d l’Oregon (350)
L’embouchure du Colombia (351)

Une représentation moderne des navires de l’expédition réunis dans la baie d’Orange, près du cap Horn, en février 1839, est affichée sur les pages 24-25. Ces bateaux font l’objet de maintes descriptions tout au long de leur histoire tumultueuse dans les grands océans.

Plusieurs photos sont regroupées entre les pages 192-193 et 312-313. Elles ne sont pas listées en fin d’ouvrage. Avant de parcourir le récit, le lecteur a tout intérêt à observer les portraits des protagonistes et les illustrations originales de l’expédition.

Une fois les cartes, photos et images consultées, le lecteur peut commencer la lecture d’une des dernières grandes expéditions à voile. Bien que le ton de l’auteur soit souvent moralisateur, son récit est captivant. Il est axé sur les personnages, en particulier sur le commandant de l’expédition, et les obstacles rencontrés. Ceux-ci ont un caractère à la fois naturel et humain. C’est un témoignage vivant sur une époque mouvementée, sur toute une séquence de l’humanité dans sa grande diversité.

Terminons cette recension en citant les propos touchants d’un simple marin de cette expédition, des paroles écrites à la fin de sa vie: «Le marin meurt comme il a vécu. Il n’a d’autre public que ceux qui partagent les mêmes dangers. Il se couche pour mourir loin de chez lui et de ses amis, sans personne pour raconter au monde l’histoire des batailles qu’il a menées si bravement, mais perdues, personne pour être témoin de ses souffrances ou remarquer le courage avec lequel il a affronté la fin.» (Charlie Erskine, Twenty Years Before the Mast, 1896)

Un grand nombre de documents numérisés de l’expédition, dont les cartes géographiques originales de Charles Wilkes (1798-1877), peuvent être consultées en ligne, notamment sur les sites Library of Congress, Harvard University Library et David Rumsey Historical Map Collection.

Référence

Philbrick, Nathaniel. - À la conquête du pacifique (1838-1842), la Grande Expédition U.S. des mers du Sud. - Traduit de l’anglais par Thierry Piélat. - Paris: JC Lattès, 2005. - 479p. - ISBN 978-2-7096-2363-3. - [Citation, p. 468]. - BAnQ: 910.973 P545a 2005.

Carte

1840 (1845) - Antarctique - Chart of the Antarctic Continent Shewing the Icy Barrier Attached to it. Discovered by the U.S. Ex. Ex. Charles Wilkes Esq. Commander. 1840. Eng. by Sherman & Smith, N.Y. (Charles Wilkes) - Images copyright © 2000 by Cartography Associates. Images may be reproduced or transmitted, but not for commercial use. This work is licensed under a Creative Commons License.

Sur la Toile

Learn More About the U.S. Exploring Expedition (The Scientific Legacy of the U.S. Exploring Expedition) (Nathaniel Philbrick)
United States South Seas Exploring Expedition (aka the Wilkes Expedition), 1838-1842 (Harvard University Library)

Article connexe

Dictionnaire de la mer