28 septembre 2012

Le souffle de la jeunesse

Les Éditions Écosociété ont publié un recueil de cinq essais originaux produits par de jeunes Québécois. Une préface de Pierre Henrichon et une postface de Gabriel Nadeau-Dubois encadrent ces compositions.

La préface, intitulée « La jeunesse manifeste, une pensée émerge », présente le concours d’essais Bernard-Mergler, le contexte du « printemps québécois » et l’ « anthologie à libérer du dogme de la croissance ».

Pierre Henrichon, président du jury, termine ainsi ses propos :

La crise sociale que vit le Québec en ce printemps 2012 démontre que les efforts de pensée ne sont jamais vains. Il convient dès lors de les multiplier, les approfondir et les propager. Voyez en ce petit recueil une invitation pressante et amicale à y apporter votre contribution.

Le premier essai, par Matin Robert, aborde d’une façon étonnante un sujet peu courant, celui de la conscience de la mort. Le deuxième essai, par Josée Madéia Charlebois, décrit les formes d’implications politiques des jeunes. Le troisième essai, par Bruno-Pierre Guillette, propose une réflexion sur la solidarité et les lieux de sociabilité chez les classes populaires. Le quatrième essai, par Pascale Cornut St-Pierre, porte des regards critiques sur la responsabilité sociale des entreprises. Le cinquième essai, par Jérémie McEwen, porte sur le sens du monde, tout particulièrement dans le contexte du terrorisme et des tueries scolaires.

Dans un article précédent, Les jeunes d’aujourd’hui, j’ai présenté la postface de l’illustre et jeune militant Gabriel Nadeau-Dubois. Soulignons ce passage concluant son exposé :

Les graines semées ce printemps auront probablement besoin d’un moment de dormance avant d’éclore. Mais aujourd’hui, je suis convaincu que cela ne peut pas ne pas arriver, comme dirait l’autre. Et nous devrons en grande partie à ces centaines de milliers de jeunes qui, malgré l’intimidation et la répression, ont courageusement accepté de faire grève pendant plus de six mois, et d’en subir les sacrifices. La bonne nouvelle pour le Québec, c’est que nous continuerons à le faire.

Félicitations à ces six jeunes pour leurs brillantes réflexions!

Merci aux Éditions Écosociété pour cette publication!

Références

Collectif d’auteurEs du Prix Bernard-Mergler. – Le souffle de la jeunesse. – Montréal : Écosociété, 2012. – 228p. – (Actuels). – ISBN 978-2-897190-12-5. – Cote BAnQ : 361.109714 S721 2012. – [Citations, p. 22-23 et 226-227].

Article connexe

Les jeunes d’aujourd’hui (Gabriel Nadeau-Dubois)

24 septembre 2012

Les jeunes d’aujourd’hui

Gabriel Nadeau-Dubois, le plus célèbre porte-parole de la cause étudiante au cours du printemps québécois, présente sa vision des jeunes dans la postface du collectif Le souffle de la jeunesse. Son texte a été rédigé pendant sa tournée nationale Nous sommes avenir.

1

L’auteur commence sa réflexion en citant et commentant une lettre de Pierre Bourgault, Message d'un homme libre à une génération qui ne l'est plus (20 février 1961) :

La lettre est empreinte de colère, presque violente. Bourgault y multiplie les formules assassines : on y sent toute l’impatience et la fougue du jeune militant, toute sa rage envers une élite endormie. Il s’agit d’un des beaux textes qui m’ait été donné de lire, un texte qui prend une saveur toute particulière au vu des derniers mois de ma vie. Une lettre qui s’inscrit dans un débat précis, mais qui a pourtant quelque chose d’universel, emblématique qu’elle est du rôle historique de la jeunesse : contester.

2

D’entrée de jeu, le militant traite du renversement du discours dominant sur la jeunesse, celle-ci étant décrite comme apolitique, individualiste et consumériste. Confrontée à une mobilisation étudiante d’une ampleur sans précédent, l’élite recourt à la diabolisation des porte-paroles, des manifestants et des organisations étudiantes.

3

GND, comme on le surnomme, explique ensuite la racine profonde de la révolte étudiante : le refus de la tentative disciplinaire de l’élite envers la jeunesse. Du même souffle, il réfute l’image de changement véhiculé actuellement par le Parti québécois : « les critiques portées par notre mobilisation ne trouvent aucun écho dans ce parti moribond ». Une assertion qu’il révisera spontanément lors de la soirée électorale en considération des engagements de la nouvelle première ministre, Pauline Marois : « l'annulation de la hausse et de la loi 12 marque la victoire du mouvement étudiant » (Twitter, 5 septembre 2012).

4

Selon le jeune militant, la mobilisation printanière ne révèle pas seulement un refus. Elle est porteuse d’aspirations, de valeurs : une justice sociale fondée sur la gratuité des services publics, une société égalitaire, une démocratie réelle, une écologie politique et sociale. Il cite de nouveau Bourgault : « ce qui n’est pas respectable aujourd’hui peut l’être demain, aussi bien chez les hommes que pour les idées ».

5

Gabriel Nadeau-Dubois conclut son exposé par un vibrant message d’espoir :

Cette grève aura été plus qu’un soulèvement. Elle aura été fondatrice : elle nous a mis au monde comme génération politique. […] Et c’est le cœur plein d’espoir, la tête pleine d’idées et les tripes pleines de rage que nous en ressortons, prêts à devenir libres, ensemble.

Appréciation

Les convictions profondes et la ferveur de l’illustre porte-parole de la Coalition large de l’Association pour une solidarité étudiante (CLASSE), qui a joué un rôle déterminant dans la mobilisation étudiante et populaire, témoignent de son engagement méritoire et exemplaire envers ses collègues et l’ensemble de ses concitoyens et concitoyennes.

Outre ses références à Pierre Bourgault (1934-2003), Gabriel Nadeau-Dubois (né le 31 mai 1990) évoque Theodor W. Adorno (1903-1969), Michel Henry (1922-2002) et Pablo Neruda (1904-1973). Ces penseurs alimentent manifestement les réflexions du jeune militant.

Tout au long de son exposé, Gabriel Nadeau-Dubois situe ses réflexions dans la trame historique du Québec. Cet enracinement reflète ses intérêts pour l’histoire, la culture et la société, domaines qu’il étudie à l’Université du Québec à Montréal (UQÀM).

Au cours de l’hiver prochain, aux Éditions Écosociété, Gabriel Nadeau-Dubois projette la publication d’un livre sur sa « vision du conflit étudiant ». Un événement à surveiller!

Références

Nadeau-Dubois, Gabriel. – « Les jeunes d’aujourd’hui » (juillet 2012). – Collectif d’auteurEs du Prix Bernard-Mergler. – Le souffle de la jeunesse. – Montréal : Écosociété, 2012. – 228p. – (Actuels). – ISBN 978-2-897190-12-5. – P. 213-227. – Cote BAnQ : 361.109714 S721 2012. – [Citations, p. 214 et 227].

Nadeau-Dubois, Gabriel (Microblogue Twitter @GNadeauDubois)

Bourgault, Pierre. – Écrits polémiques : 1960-1981. – Montréal : VLB Éditeur, 1982. – Tome I : 370p. – ISBN 2-89005-158-7. – Bibliothèque de Montréal : 971.404 B v.1. – [Message d'un homme libre à une génération qui ne l'est plus, p. 26s]. – [Extraits, Le Devoir, 21 juin 2003].

Pierre Bourgault est alors président, section de Montréal, du Rassemblement pour l’indépendance nationale (RIN).

Article connexe

Gabriel Nadeau-Dubois (2009-2012) (Recueil de textes et de vidéos)

20 septembre 2012

Victoire du mouvement étudiant

À l’issue de la première séance du Conseil des ministres, la première ministre du Québec, Pauline Marois, annonce que le gouvernement du Québec a procédé aujourd’hui à l’annulation de la hausse des droits de scolarité et que, dès demain, la loi 78 sera annulée.

Pour l’année 2012-2013, le plafond des droits de scolarité sera maintenu à 2 168 $. Le gouvernement ne récupèrera pas l’aide financière majorée dont certains étudiants ont déjà bénéficié. La réglementation actuelle de l’aide financière aux étudiants sera maintenue pour tous ceux qui déposeront une demande d’aide. Le gouvernement maintiendra le financement prévu pour les universités.

Quant à la loi 78, les dispositions concernant l’interdiction de manifester seront abrogées par décret dès demain. Ces deux décisions permettront de ramener la paix et de rétablir les droits et libertés
. [*]

Belle victoire du mouvement étudiant, des grévistes étudiants, des représentants étudiants et des centaines de milliers de sympathisants à la cause étudiante.

Enfin! Le respect envers la jeunesse est substitué au mépris et la démocratie bafouée retrouve ses droits. Quel bonheur!

Féicitations et merci tout particulièrement aux porte-parole de la CLASSE, Gabriel Nadeau-Dubois, Jeanne Reynolds et Camille Robert, à la présidente de la FEUQ, Martine Desjardins, au président et à la présidente de la FECQ, Léo Bureau-Blouin et Éliane Laberge, et au président de la TACEQ, Paul-Émile Auger!

Grâce à ces deux premières décisions, le nouveau gouvernement mérite déjà une place mémorable dans l’histoire du Québec. Mais il fera encore plus, à commencer par le déclassement de la centrale nucléaire à Gentilly, l’abolition de la taxe santé...

Enfin! Nous avons un gouvernement soucieux de justice sociale.

Quelques réactions

Victoire étudiante! Bravo aux grévistes! "La hausse des droits de scolarité annulée, la loi 12 abrogée." […] Ensemble, nous avons bloqué la hausse. Ensemble, nous avons vaincu le cynisme et le désespoir. […] "Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles." (Gabriel Nadeau-Dubois)

L’éducation est un service public qui doit demeurer accessible, et non une marchandise dont le prix varie selon le marché. [...] Les députés péquistes défendent surtout une indexation des frais de scolarité au coût de la vie. D’ici les conclusions de ce sommet, l’annulation de la hausse est, en quelque sorte, une victoire temporaire. Les bonifications à l’aide financière aux études doivent également être maintenues au-delà de l’année courante. C’est pour cette raison que nous resterons mobilisé-e-s. (Jeanne Reynolds)

On voit que ça a été payant d'attendre et de tenir nos principes. [...] Si le Parti Québécois décrète aujourd’hui une série de mesures qui répondent à nos revendications, c’est parce que nous avons tenu à nos principes et les avons défendus par une approche combative et rassembleuse. À l’avenir, notre approche aura gain de cause sur toute mesure régressive. [...] Nous pouvons être fiers et fières de ce que nous avons accompli, mais gardons à l’esprit que le combat pour l’accessibilité à l’éducation ne se termine pas aujourd’hui. En ce sens, nous continuons à défendre la gratuité scolaire comme projet de société. (Camille Robert)

Victoire! La hausse et la loi sont annulées. [...] On a un large sourire. Collectivement, on vient d'écrire un chapitre dans l'histoire du Québec. [...] Savourons notre victoire. (Martine Desjardins)

Voilà de l'action! (Léo Bureau-Blouin)

On peut dire qu’on a aidé à empêcher la pire attaque à l’accessibilité aux études. Cette victoire-là, c’est une victoire pour tous ceux qui ont porté le carré rouge. (Éliane Laberge)

Nous demandons une réelle discussion sur l'éducation postsecondaire dans le cadre de cette consultation. Elle devra couvrir autant le financement des universités que l'endettement étudiant et la recherche, tout en ne perdant pas de vue l'importance de la qualité de l'enseignement. (Paul-Émile Auger)

Sur la Toile

[*] Le gouvernement de Pauline Marois passe à l’action (Première séance du Conseil des ministres)

Marois annule la hausse mais maintient la bonification des prêts et bourses (La Presse canadienne, Le Devoir)

Marois annule la hausse des droits de scolarité et ferme Gentilly-2 (Paul Journet, La Presse)

Les quotidiens Le Devoir et La Presse peuvent être consultés à la Grande Bibliothèque.

16 septembre 2012

Applications Android – Version 8

Plus de 1 000 téléchargements!

La nouvelle édition du livre numérique gratuit Applications Android propose une sélection de plus de 660 applications gratuites en français, dont plus de 160 jeux et divertissements. Regroupées sous seize thèmes, les applications sélectionnées ont un contenu classé dans la catégorie Pour tous ou la catégorie Niveau 3.



Le livre peut être téléchargé sous une dizaine de formats, dont le format pdf pour une lecture sur un ordinateur et le format epub pour une lecture sur un appareil mobile (liseuse, tablette, téléphone).

La bibliographie contient plusieurs livres disponibles à la Grande Bibliothèque.

Sur la Toile

Publications de Claude Trudel (Livres numériques gratuits)

12 septembre 2012

Deux siècles d’esclavage au Québec

L’historien Marcel Trudel, en collaboration avec l’historienne Micheline D’Allaire, a mis à jour son étude d’abord parue en 1960. Cette nouvelle édition est accompagnée d’un dictionnaire sur disque numérique.

Dans son introduction, l’auteur raconte les premiers cas apparus dans la vallée laurentienne au 17e siècle.

Le chapitre 1 retrace le petit nombre d’esclaves noirs à l’époque de la Nouvelle-France : un total de 13 pour la période 1689-1713; de zéro à 21 nouveaux esclaves par année au cours de la période 1714-1760.

Le chapitre 2 porte sur la légalisation de l’esclavage : la permission de Louis XIV (1689), l’ordonnance de Raudot (1709), l’ordonnance de Hocquart (1730), le traité de capitulation de Montréal (1760).

Le chapitre 3 présente des statistiques globales sur près de 4 200 esclaves au Québec : près de 2 700 Amérindiens et au moins 1 443 Noirs. Les origines et la répartition de ces esclaves sont étayées. C’est peu par rapport à la situation prévalant dans les colonies anglaises.

Le chapitre 4 traite des modalités d’acquisition et de vente des esclaves noirs ou amérindiens, considérés comme des animaux : cadeau, héritage, servitude volontaire, enchère, achat au comptant, à crédit ou par troc.

Le chapitre 5 brosse un tableau des propriétaires d’esclaves : les commerçants, qui en ont le plus, les militaires, les hauts fonctionnaires, les professionnels (médecins, notaires, autres), imprimeurs, gens de métiers, seigneurs, gens d’Église. Peu de ces propriétaires possèdent plus de dix esclaves.

Le chapitre 6 décrit les conditions de la vie servile. L’auteur fait état du contenu du Code noir des Antilles (1685) et de celui de la Louisiane (1724). Il n’y a jamais eu de code spécifique pour le Canada. Les aspects suivants sont ensuite abordés : adoption, instruction, apprentissage d’un métier, tenue vestimentaire, hospitalisation, décès précoce (19,3 ans en moyenne), inhumation, relation maître-esclave.

Le chapitre 7 révèle que plus de 80 % des esclaves sont baptisés, certains d’entre eux assez tardivement. La cérémonie du baptême s’avère parfois une rencontre sociale de prestige. Les informations sur la pratique des autres sacrements sont plutôt fragmentaires.

Le chapitre 8 porte sur la criminalité. Les esclaves sont si bien intégrés à la société que l’historien ne recense que 18 criminels en deux siècles sur 4 185 esclaves. Le cas le plus célèbre est celui de Marie-Joseph-Angélique ayant causé un incendie majeur à Montréal en 1734. Les sentences appliquées à ces esclaves sont équivalentes ou souvent moindres que celles encourues par les Blancs.

Le chapitre 9 aborde deux sujets : l’exercice des droits légaux reconnus de fait aux esclaves et le sort des esclaves émancipés. Cette double analyse porte sur un nombre limité de cas.

Le chapitre 10 porte sur les relations amoureuses entre esclaves et entre esclaves et Blancs : liaisons hors mariage, mariages et statuts légaux des enfants nés de ces liaisons et mariages interethniques. Les informations rapportées sont basées sur des données minimes et très fragmentaires.

Le chapitre 11 ironise sur le délicat problème du métissage de la population québécoise, métissage sans doute peu répandu, mais quand même documenté.

Le chapitre 12 raconte les péripéties menant à la fin de l’esclavage en Ontario et au Québec. L’historien termine ainsi son exposé : « Il est assez difficile de dire exactement comment l’esclavage prit fin au Canada français. […] Autant dire qu’au Québec l’esclavage disparaît de lui-même sans qu’on puisse en dater le terme. »

La conclusion, de plus de vingt pages, résume le volume. Pour la personne désirant seulement connaître un survol du sujet, sa lecture est tout indiquée.

Le livre est complété par une bibliographie, la liste des œuvres de Marcel Trudel et un index. Une table des matières détaillée est insérée en début d’ouvrage.

Statistiques et anecdotes abondent dans cette synthèse de recherches minutieuses sur un sujet peu exploré par les historiens.

Référence

Trudel, Marcel. – Deux siècles d’esclavage au Québec, suivi du Dictionnaire des esclaves et de leurs propriétaires au Canada français sur CD-ROM. – Avec la collaboration de Micheline D’Allaire. – Montréal : Hurtubise HMH, 2004. – 405p. – (Cahiers du Québec - Histoire). – ISBN 2-89428-742-9. – Cote BM : 306.362 T. – Cote BAnQ : 306.36209714 T8662d 2004.- [Citation, p. 319]. – [Le Dictionnaire est au format pdf].

Club de lecture

Ce livre est au programme du Club de lecture (section histoire) des Amis de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (ABAnQ).

Sur la Toile

Marcel Trudel (1917-1911)

Accueil, Bibliographie, Biographie, Bourses, Croix de Saint-Louis, Photographies, Prix obtenus, Liens suggérés, Renseignements

Carte d'Amérique dressée pour l'usage du roy en 1722 par Guillaume Delisle... et augmentée (Collection numérique de cartes et plans) (BAnQ)
Code noir de 1685 de Louis XIV
Code noir de 1724 de Louis XV
Esclavage (Arnaud Bessière, Université de Montréal) (Musée virtuel de la Nouvelle-France)
La pratique de l'esclavage au Canada (Plans de leçon des Archives publiques de l’Ontario)
Sur les traces de nos ancêtres (L’esclavage au Canada français : la fin?) (Michèle Villegas-Kerlinger, Téluq)

La délicate question de l'esclavage au Québec (Caroline Montpetit, Le Devoir, 31 mai 2013)

Articles connexes

L’esclavage en Nouvelle-France

L’exposition qui s’est déroulée en 2007 au Centre d’archives de Montréal a été reprise à l’identique en 2012 au même endroit.

Les chrétiens d’Allah

08 septembre 2012

Gabriel Nadeau-Dubois (2009-2012)

À titre de porte-parole de la Coalition large de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (CLASSE), Gabriel Nadeau-Dubois a rassemblé, enthousiasmé et soulevé des centaines de milliers de personnes à plusieurs reprises au cours de la grève étudiante de 2012.

Quelles sont les idées de Gabriel Nadeau-Dubois ayant suscité cette ferveur qui s’est déployée pendant plusieurs mois consécutifs? Le recueil de textes ci-dessous permet la lecture et l’analyse des pensées du célèbre militant. Il s’en dégage notamment des convictions fortes, des argumentations exemplaires et des illustrations convaincantes.

Plusieurs fils conducteurs peuvent être suivis d’un texte à l’autre tels l’éducation, l’université, la démocratie, le syndicalisme, les classes sociales, l’égalité, la justice, la mobilisation, le bien commun, la hausse des frais de scolarité, la gratuité scolaire, les négociations, la tarification, les médias, la solidarité, la corruption, le néolibéralisme…

Présentés par ordre chronologique, ces écrits sont de différents types : article, éditorial, conférence, lettre, discours, entrevue, communiqué, point de presse, allocution. Certains documents ont été écrits en collaboration avec d’autres militants étudiants.

Une vidéo de 2011 et d’autres de 2012 ont été insérées dans le recueil de textes. Deux biographies de Gabriel Nadeau-Dubois et des articles connexes complètent ce répertoire.

[Remarque (20 août 2013). – Trois écrits de Gabriel Nadeau-Dubois affichés auparavant sur l’ancien site de l’ASSÉ, n’ont pas encore été transférés sur le nouveau site de l’ASSÉ. Ils sont notés entre crochets. Les autres liens ci-dessous pointant sur les textes et les vidéos de Gabriel Nadeau-Dubois sont actifs.]

[Livre – Le livre de Gabriel Nadeau-Dubois, intitulé Tenir tête (Lux Éditeur), sera en librairie le 10 octobre 2013.]

2009

[Étudiant en histoire, culture et société à l’Université du Québec à Montréal (UQÀM)]

Au-delà de l’opposition entre réalisme et idéalisme : quel syndicalisme?
24, 25 et 26 avril 2009 | Cahier du congrès annuel de l'Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ) - (Pages 46-51)
Collectif | Julien Vadeboncoeur, Christian Pépin, Étienne Guérette, Arnaud Theurillat-Cloutier, Martin Robert, Gabriel Nadeau-Dubois, Marie-Ève Blais, Alexandre Leduc, Anne-Marie Provost

Un rendez-vous raté avec la solidarité
Rentrée 2009 | Ultimatum – Le Journal de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante
Gabriel Nadeau-Dubois, étudiant en histoire, culture et société

Les étudiants et étudiantes de Concordia manifestent
Rentrée 2009 | Ultimatum – Le Journal de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante
Gabriel Nadeau-Dubois, étudiant en histoire, culture et société

Tentative de syndicalisation d’un Starbucks à Québec
Rentrée 2009 | Ultimatum – Le Journal de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante
Gabriel Nadeau-Dubois, étudiant en histoire, culture et société

Écoles publiques vs écoles privées : un « apartheid scolaire »
Texte / Retour sur la Semaine pour l'école publique de la FAE
Novembre-décembre 2009 | Ultimatum – Le Journal de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante
Gabriel Nadeau-Dubois (texte et photo), étudiant en histoire, culture et société

Liberté, égalité, rentabilité : gouvernance à la française
Septembre-octobre 2009 | Ultimatum – Le Journal de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante
Gabriel Nadeau-Dubois, étudiant en histoire, culture et société

Hausse des frais de scolarité après 2012 ? Un dégel n’attend pas l’autre
Novembre 2009 | Ultimatum – Le Journal de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante
Gabriel Nadeau-Dubois, étudiant en histoire, culture et société

Front commun syndical : une première depuis 1972 (Entrevues)
Novembre-décembre 2009 | Ultimatum – Le Journal de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ)
Gabriel Nadeau-Dubois, étudiant en histoire, culture et société, avec la collaboration d’Arnaud Theurillat-Cloutier, étudiant en philosophie

2010

Personne ne sera épargné
Mars 2010 | Ultimatum – Le Journal de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante
Gabriel Nadeau-Dubois, étudiant en Histoire, culture et société

[Candidature au poste de Secrétaire aux communications]
10 avril 2010 | Congrès annuel de l’ASSÉ
Gabriel Nadeau-Dubois

http://www.asse- Uni-e-s contre la tarification!
La société civile québécoise se coalise
Août 2010 | Ultimatum – Le Journal de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante
Gabriel Nadeau-Dubois, étudiant en Histoire, culture et société

Cessons d’encaisser les coûts! (Éditorial)
L’ASSÉ et ses allié-e-s se préparent pour une année de contestation
Août 2010 | Ultimatum – Le Journal de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante
Gabriel Nadeau-Dubois, pour le conseil exécutif

[Rencontre des partenaires de l’éducation : l’ASSÉ appelle au boycottage] (Communiqué)
22 septembre 2010 | Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ)
Gabriel Nadeau-Dubois

La politique de la chaise électrique (Éditorial)
Novembre 2010 | Ultimatum – Le Journal de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante
Gabriel Nadeau-Dubois, pour le conseil exécutif

L’université québécoise contre-attaque : une alliance historique
Novembre 2010 | Ultimatum – Le Journal de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante
Gabriel Nadeau-Dubois, étudiant en histoire, culture et société

2011

La rupture (Éditorial)
Janvier 2011 | Ultimatum – Le Journal de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ)
Gabriel Nadeau-Dubois, pour le Conseil exécutif de l’ASSÉ

Le coup de semonce (Éditorial)
Mars 2011 | Ultimatum – Le Journal de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ)
Gabriel Nadeau-Dubois, pour le Conseil exécutif de l’ASSÉ

Nous y sommes enfin (Éditorial)
Août 2011 | Ultimatum – Le Journal de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ)
Gabriel Nadeau-Dubois, pour le Conseil exécutif de l’ASSÉ

[Candidature comme porte-parole de l'ASSÉ]
24 septembre 2011 | Cahier de préparation pour les délégations du congrès de l’ASSÉ
Gabriel Nadeau-Dubois

Indignez-vous (Montréal, 23 octobre 2011) (Vidéo de 13 :55 min)
Gabriel Nadeau-Dubois, porte-parole de l'ASSÉ (Association pour une solidarité syndicale étudiante), parle au sujet de la lutte contre la hausse des frais de scolarité au Québec à la conférence Indignez-vous.

La grève générale illimitée (Conférence)
18 novembre 2011 | Presse-toi à gauche !
Gabriel Nadeau-Dubois

Michel Foucault et Hannah Arendt. Regards sur le libéralisme
12 juin 2012 [Publication initiale aux Éditions HCSUQAM, en 2011] | Journal du MAUSS
Collectif (livre) : Max Vincent, Gabriel Nadeau-Dubois et Fanie Pelletier

2012

À nous de faire notre juste part (Éditorial)
Janvier 2012 | Hiver 2012 | Ultimatum – Le Journal de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ)
Gabriel Nadeau-Dubois

Manifestation nationale (Montréal, 22 mars 2012) (Vidéo de 8 : 13 min)
Discours de Gabriel Nadeau Dubois porte-parole de la CLASSE à la fin de la manifestation nationale du 22 mars 2012.

Discours de Jeanne Reynolds et Gabriel Nadeau-Dubois (Montréal, 22 mars 2012) (Vidéo de 8 :58 min)
Un discours historique pour clore une journée qui le fût tout autant, au Métropolis.

Nous sommes arrivés à ce qui commence (Montréal, 7 avril 2012) (Vidéo de 9 :05 min)
NOUS? est un évènement unique de prise de parole, de réflexion sur l'état du Québec, sa démocratie, tenu le 7 avril dernier.

Candidature au poste de coporte-parole de la CLASSE
31 mai 2012 | Cahier de préparation des délégations du congrès annuel de l’ASSÉ
Gabriel Nadeau-Dubois

Quebec's student protesters give UK activists a lesson
1er juin 2012 | The Guardian
Peter Hallward, professeur, Kingston University London

Au Québec, "le pouvoir libéral de Jean Charest est usé"
7 juin 2012 | Le Monde
Gabriel Nadeau-Dubois, co-porte-parole de la CLASSE

Point de presse à la manifestation du 22 juin à Québec
22 juin 2012 | Presse-toi à gauche !
Gabriel Nadeau-Dubois

Lutte étudiante et enjeux économiques - 1/3 (Vidéo, 09 :46 min)
Lutte étudiante et enjeux économiques - 2/3 (Vidéo, 09 :26 min)
Lutte étudiante et enjeux économiques - 3/3 (Vidéo, 02 :59 min)
4 juillet 2012 | Global Research TV
Conférence de Gabriel Nadeau-Dubois au Centre de recherche sur la mondialisation (Montréal). Les enjeux de la crise mondiale : austérité, guerres, brutalité policière et mensonge médiatique.

Nous sommes avenir (Manifeste de la CLASSE)
12 juillet 2012 | Coalition large de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (CLASSE)
Collectif [Document de référence ayant fait l’objet de la tournée nationale de Gabriel Nadeau-Dubois]

Les libéraux et l’angoisse de la défaite
23 juillet 2012 | Le Devoir
Gabriel Nadeau-Dubois, Jeanne Reynolds et Camille Robert - Coporte-parole de la Coalition large de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (CLASSE)

La CLASSE à l'UQO (Gatineau, 2 août 2012) (Vidéo de 22 :10 min)
Gabriel Nadeau-Dubois explique les grandes lignes du Manifeste de la Coalition large de l'Association pour une solidarité syndicale étudiante (CLASSE).

Gabriel Nadeau-Dubois à l'Échofête – 1/ 2 – Discours intégral (Trois-Pistoles, 07 août 2012) (29 :36 min)
Gabriel Nadeau-Dubois a parlé pendant une demi-heure aux quelque 300 personnes rassemblées sur le site de l'Échofête, festival environnemental de Trois-Pistoles, abordant les enjeux de l'heure et présentant le manifeste de la CLASSE, intitulé Nous sommes avenir.

Gabriel Nadeau-Dubois à l'Échofête – 2/2 – Questions du public (Trois-Pistoles, 07 août 2012) (41 :01 min)
Gabriel Nadeau-Dubois répond aux questions du public à l'Échofête de Trois-Pistoles et Raoûl Duguay lui déclare son amour.

Pourquoi je démissionne
8 août 2012 | Le Devoir
Gabriel Nadeau-Dubois - Co-porte-parole de la CLASSE

CLASSE: Gabriel Nadeau-Dubois démissionne [La lettre de Gabriel Nadeau-Dubois (texte intégral]
9 août 2012 | La Presse
Paul Journet, avec Tommy Chouinard et Martin Croteau

Démocratie et mobilisation (Dernier discours à l’Olympia)
10 août 2012 | Trouvailles
Gabriel Nadeau-Dubois

La CLASSE à l'Olympia : Nous sommes avenir (Montréal, 10 août 2012) (Vidéo de 37 :64 min) [Discours intégral de Gabriel Nadeau-Dubois, de 10 :40 min à 27 : 38 min] | CUTV - Extraits du grand rassemblement de la CLASSE à l'Oympia « Nous sommes avenir » le 10 août 2012. Discours de Julien Villeneuve (Anarchopanda), Gabriel Nadeau-Dubois, Marc-André Cyr, Jeanne Reynolds.

CLASSE Olympia 2012 08 10 Gabriel Nadeau Dubois (Montréal, 10 août 2012) (Vidéo de 6 :02 min) [Extrait du discours de Gabriel Nadeau-Dubois]

Gabriel Nadeau-Dubois sur l'université d'été des NCS
16-18 août 2012 | Jordan Bédard-Lessard (14 juillet 2012)
Vidéo (01:30 min) | Présentation par Gabriel Nadeau-Dubois

Power of Youth (Vancouver)
29 août 2013 | dg Solidarity (5 septembre 2012)
Vidéo (20:38 min) | Conférence intégrale de Gabriel Nadeau-Dubois (04:30 à 19:40 min)

Messager d’une jeunesse insurgée
1er septembre 2012 | L’Itinéraire (Entrevue réalisée en juillet 2012)
Texte | Entrevue de Gabriel Nadeau-Dubois avec Josée Louise Tremblay et Richard Larochelle

Le printemps d’érable refleurit à l’agora (Paris)
12 septembre 2012 | L’Humanité
Texte | Entretien de Gabriel Nadeau-Dubois avec Cathy Ceïbe

Bazzo.tv reçoit Gabriel Nadeau-Dubois
13 septembre 2012 | Télé-Québec (14 septembre 2012)
Vidéo | Gabriel Nadeau-Dubois invité à l’émission Bazzo.tv

Carte de visite : Gabriel Nadeau-Dubois (Toronto)
1er octobre 2012 | TFO (Diffusion le 18 novembre et affichage le 19 novembre 2012)
Vidéo (26:49 min) | Entrevue avec Gisèle Quenneville

Gabriel Nadeau-Dubois speaks on the Québec Student Strike (Toronto)
1er au 5 octobre 2012 | RyersonGindinChair (2 novembre 2012)
Vidéo (20:44 min) | Discours de Gabriel Nadeau-Dubois au cours de la Ryerson Social Justice Week 2012

L'ancien porte-parole de la CLASSE en tournée nationale (Vancouver)
5 octobre 2012 | Phare Ouest (Radio-Canada)
Audio | Entrevue avec Gabriel Nadeau-Dubois

Together we can block austerity
5 octobre 2012 | Rabble.ca
Texte | Conférence de Gabriel Nadeau-Dubois

Gabriel Nadeau-Dubois lance un appel à tous
2 novembre 2012 | Appel à tous
Vidéo (0:53 min) | Appel de Gabriel Nadeau-Dubois

Gabriel Nadeau-Dubois interjettera appel du jugement
2 novembre 2012 | tourneragauche (RDI / Radio-Canada)
Vidéo (0:58 min) | Appel de Gabriel Nadeau-Dubois

CYD Podcast featuring Naomi Klein, Bill McKibben, Gabriel Nadeau-Dubois and more! (Ottawa)
14 novembre 2012 | Canadian Youth Delegation (CYD)
Audio | Allocution de Gabriel Nadeau-Dubois en anglais (00:00 à 07:19 min) et en français (07:19 à 08:33 min)

Printemps étudiant, automne mégaphone
19 novembre 2012 | Le Devoir
Texte | Propos de Gabriel Nadeau-Dubois recueillis par Stéphane Baillargeon au Congrès de la FPJQ

Soirée rouge (Place Émilie-Gamelin, 22 novembre 2012)
22 novembre 2012 | chronologik
Vidéo (05:00 min) | Discours de Gabriel Nadeau-Dubois sur la corruption

On capitalism, Quebec politics and the student movement
28 novembre 2012 | Rabble.ca
Texte | Entrevue de Gabriel Nadeau-Dubois avec Ethan Cox

Où vont la gauche et le mouvement étudiant québécois après le « printemps érable »? (Paris)
15 décembre 2012 | Presse-toi à gauche (Contretemps, France)
Texte | Entrevue de Gabriel Nadeau-Dubois et Éric Martin avec Hugo Harari-Kermadec

SUITE   >   Gabriel Nadeau-Dubois (2013)

Biographie


Image : Antoine Letarte, CC BY 3.0 | Gabriel Nadeau-Dubois pendant un point de presse à la manifestation nationale du 22 juin 2012 à Québec.

Gabriel Nadeau-Dubois : un militant depuis l'enfance
21 avril 2012 | La Presse
Pascale Breton

Gabriel Nadeau-Dubois : un militant de longue date
11 août 2012 | StudentUnion.ca
Brandon Clim, étudiant en science politique à l’Université d’Ottawa

Références

L’Ultimatum, le journal de l'Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ), ainsi que les quotidiens Le Devoir, Le Monde et La Presse, peuvent être consultés à la Grande Bibliothèque.

Articles complémentaires

Nous sommes avenir
Démocratie et mobilisation
Grève étudiante 2012
Le mouvement étudiant
2012 - L'année des carrés rouges

Articles connexes

A - Livres et références

Tenir tête (Publication et critiques / Analyse du livre)
Libres d’apprendre
Références

B - Chroniques radiophoniques

Saison 1 (2013-2014)
Saison 2 (2014-2015)
Saison 3 (2015-2016)

C - Rétrospectives

Gabriel Nadeau-Dubois (2009-2012)
Gabriel Nadeau-Dubois (2013)
Gabriel Nadeau-Dubois (2014)
Gabriel Nadeau-Dubois (2015)
Gabriel Nadeau-Dubois (2016)

04 septembre 2012

Le mouvement étudiant

Nous avons été plus de 250 000 à marcher à Montréal trois mois de suite. C’est une question de chiffre. Sur une société de sept millions de personnes, cela ne peut pas ne pas avoir d’impact. Ce n’est qu’une question de chiffre, ce n’est qu’une question de temps et vous le savez.

Monsieur Charest, nous ne voulons plus de votre monde qui meure. Reprenez vos écoles marchandises et votre économie destruction. Déjà, nous ne parlons plus votre langage. Maintenant, maintenant c’est nous qui parlons et nous avons la tête remplie de mots d’avenir : justice, égalité, liberté, écologie, solidarité.

Monsieur Charest, votre règne est déjà terminé. Et quant à nous, nous avons tendu grand la voilure et le vent nous souffle.

Nous sommes arrivés à ce qui commence.

Gabriel Nadeau-Dubois

Extraits du dernier discours de Gabriel Nadeau-Dubois, porte-parole de la Coalition large de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (CLASSE), prononcé le 10 août 2012, au Théâtre Olympia (Montréal), devant une foule de près de mille personnes : Démocratie et mobilisation


Élection et attentat

Bonne soirée électorale tout le monde! #qc2012 passera à l'histoire, j'en suis sûr!

Je souhaite féliciter @leobblouin pour avoir délogé un ministre libéral. Seul conseil: n'oublie pas d'où tu viens. […] Qu'on soit péquiste ou non, il faut souligner à grands traits le fait qu'une femme sera première ministre du Qc. […] L'égalité fait un grand pas aujourd'hui avec l'élection d'une femme PM et d'une militante féministe comme @FrancoiseDavid. […] Il faut parfois savoir saluer ses adversaires… et M. Charest en était tout un! Au revoir.

La partisannerie doit s'effacer pour laisser place au recueillement. Paix aux familles des victimes et aux gens présents. […] J'ai mal à mon Québec.

Je n'ai pas le cœur à la fête, mais il faut le dire: l'annulation de la hausse et de la loi 12 marque la victoire du mouvement étudiant.

Gabriel Nadeau-Dubois

Billets affichés les 4 et 5 septembre 2012 sur le microblogue du militant étudiant.